Il parait que sur les blogs, il ne faut pas parler de ce qui ne va pas ! Faire bonne figure et être tout sourire !

Et bien ce ne sera pas mon cas aujourd'hui...

J'ai participé hier à un salon artisanal, et c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase !

Petit rappel sur les poncifs que jentends régulièrement : ha ! tu travailles chez toi ! donc t'as le temps, ha, tu te fais de l'argent de poche !!!!!! ah oui, mais elle s'amuse...

Je pense que tous les artisans, travailleurs indépendants, auto entrepreneurs sérieux seront d'accord avec moi, c'est bien loin d'être le cas,

travailler à son compte, c'est ne pas compter ses heures, ne pas mélanger vie de travail et vie personnelle, se fixer des horaires de travail (et non je ne réponds pas au téléphone à 10 heures du soir !).

Etre déclaré(e) ce n'est pas juste une petite eboutique pour être en règle pour présenter ses bidouilles...

C'est payer des charges sociales, des impôts, des taxes (chaque année on en pond une nouvelle...), avoir une assurance pour son stock, une assurance civile, une assurance salon, voire si on est en mico, faire partie d'un CGA (centre de gestion agrée)...

Bien souvent, on ne se dégage pas de salaire avant plusieurs années, et là encore le regard extérieur est consternant, les gens s'arrêtant sur les prix de vente... Chiffre d'affaires ne veut pas dire bénéfices, ni salaire... alors le coup de l'argent de poche, il me reste en travers...

C'est également proposer des articles et objets de qualité, pas juste un objet "sous couché" comme on peut voir sur le net, c'est réelectrifier les objets, les réparer, trouver de nouvelles idées pour sortir du lot, se faire connaître...

Se faire connaître, bien difficile (notamment dans la presse) quand bien souvent tout n'est que réseau ou copinage...

Pour en revenir au salon d'hier, il se déroulait dans un gros bourg à côté de Dax, cette fois-ci bien plus simple à organiser pour moi que celui de l'Etang la Ville. J'avais téléphoné au préalable pour tater le terrain et savoir si je n'allais pas être entre les tuiles peintes et le crochet...

Et bien celà en était pas loin ! le crochet était présent ! Je ne m'étendrai pas sur le contenu des stands...

Une première édition qui sera d'ailleurs la dernière pour moi, très peu de pub faite, pas de panneaux en ville, ni d'affiches, bref le client s'est fait attendre...

Quelques curieux sont venus déambuler avec les réflexions qui vous mettent de bonne humeur...

ahhhhhh c'est kitch votre stand ! ou encore ouhhhhhh que des vieilleries....

Le meilleur c'est la dame qui vient vous voir le matin, à midi, qui retourne tout sous toutes ses coutures et qui revient le soir avec son mari en disant ""tu vois ce qu'on peut faire avec le cadre de tante Berthe" !!!!!!!

Nous étions 31 exposants, tous autant dépités les uns que les autres...

Heureusement de belles rencontres, notamment Nathalie qui travaille à Vieille Saint Girons autour des arts de la table...

Je suis rentrée fourbue et un peu déprimée, je ne vous ai présenté que l'envers du décor, heureusement il y a l'endroit !

La passion des luminaires, la création, le fait de travailler seule, de ne compter que sur moi-même et bien d'autres avantages également, suivre les enfants scolairement etc...

Mais là la coupe est pleine, de telles expériences vous font douter sur votre travail...

Voilà, mon post n'est pas très amusant à lire, je vous l'accorde ! je prends le temps de m'occuper un peu des miens et de la maison qui en a grand besoin et vous retrouve très vite....

Bonne journée...